BRM 300 par le Cyclo Club Castanéen – 12 avril 2008

Pour ce brevet BRM300, nous étions 14 au départ et 14 à l’arrivée : est-ce l’heure matinale (4h 00) toujours est-il que l’affluence était plus modeste qu’au brevet de 200 avec pourtant une prévision météo nettement plus favorable.

Pour ce Samedi, nous avons bénéficié d’un vent d’ouest léger au départ mais qui nous a peu aidé car des Mirepoix (k67) il ne soufflait plus .
En revanche, lorsque nous avons viré un peu après Lagrasse dans les gorges du Congoust pour nous orienter vers Carcassonne, le vent s’était renforcé et la progression retour jusqu’a Laure Minervois puis Bram s’est faite plus difficilement avec une chute importante de la moyenne.

Assurant l’accueil départ à partir de 3h30 jusqu’a 4h55, nous sommes partis avec mon collègue de Muret avec qui je roule en tandem en préparation de Bordeaux-Paris, nous avons pas mal profité du vent favorable pour reprendre un peu du retard et croiser ainsi à Mirepoix la plupart des participants qui quittaient le contrôle après un arrêt au café. Dans la descente vers Limoux, de gros nuages sombres ne laissaient rien présager de bon, résultat assuré puisque c’est une bonne douche qui nous a cueilli permettant ainsi de maintenir les pieds humides une bonne partie de la journée .

La longue montée vers le col St Pierre (nom à confirmer!) puis la plongée sinueuse vers Lagrasse se sont faits sous un soleil retrouvé : après 155kms, c’est l’arrêt de rigueur au bistrot sur la place ombragée de Lagrasse, nous retrouvons l’ensemble des participants attablés qui devant un café, une eau pétillante ou un soda.

Avec le tandem, nous avons mangé notre pain blanc, car c’est désormais les sections montagneuses qui nous attendent en particulier celle qui nous conduit au col de l’étoile (qui a perdu son panneau) à partir de Montlaur. A Laure Minervois, c’est le regroupement général car aucun commerce n’est ouvert. Par chance, un proche d’un cyclo du groupe de Caussade habite le village et se parvient à se procurer le tampon du club de foot local : la carte postale est évitée.

Le retour face au vent est usant en particulier sur la route toute droite entre Villesequelande et Bram. Sur la piste cyclable, avec le tandem, nous arrivons à prendre quelques minutes au gros de la troupe afin d’être présents pour l’accueil arrivée et offrir des boissons à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.