RECITS DE TRACEURS


CSP Aix en Provence (13)


TRACES VELOCIO 2010


Trois traces cette année en direction de Brantes, aujourd’hui inscrites au palmarès du club – 17 participants : c’est bien, mais le C.S.P. peut mieux faire, j’en suis certain.
Les itinéraires tracés entre DURANCE et EYGUES s’égayaient dans les montagnes de CHABRE, de la CLAVELIERE et de l’HERE avec, en prime pour certains, celles du LUBERON et de l’ALBION.
Dénivelés « moyens » quoique la trace N°2 était bien servie en cols dont certains avec 3 chevrons laissent quelques souvenirs (mais, que serait le CYCLOTOURISME sans souvenir !?)

J’étais inscrit dans la TRACE N°1 – cheftaine FRANCOISE. Quelques soucis mineurs samedi matin :

  • Joël oublie son bidon dès le départ et retourne sur 2 kms pour aller le chercher dans sa voiture.
  • Perte de temps au contrôle de MANOSQUE, je ne sais trop pourquoi.
  • Roue arrière de Gérard presque à plat dès LA BRILLANNE : gonflage, regonflage, re-regonflage dans l’espoir d’arriver ainsi jusqu’à SISTERON pour finalement réparer en urgence à quelques kilomètres de là.

  • Sur la place d’en haut de la Cité-Forteresse de la « CLAOU de PROUVENCO », Marie-T est là qui nous attend. Coup d’oeil à sa voiture ; il ne reste qu’une toute petite lumière au centre de la lunette arrière, sécurité oblige…le reste étant passablement bourré de sacs. Un grand MERCI à notre dévouée accompagnatrice. Il est 12h30. Elle nous signale que la trace N°3 vient de partir (capitaine Jean-Claude ABADIE). Ils sont donc en avance et nous en retard sur l’horaire prévisionnel. Seraient-ils entrain de « nous la jouer » à la montre !? Ah les coquins !...Mais, intérieurement je rigole. SISTERON passé, ils vont s’enfoncer dans les montagnes pour rejoindre l’itinéraire de la N°1 et les cols qu’ils vont devoir franchir sauront limiter leur velléité. Ah, mais !...Quant à nous, remontée tranquille le long de la rive droite du grand BUECH que nous abandonnons en face EYGUIANS et, le col de la FLACHERE négocié au train « de sénateur » (une formalité côté EST) nous traversons St ANDRE, le bien nommé (sic !), ROSANS, VERCLAUSE pour arriver à SAHUNE à 17h00 avec 1h00 d’avance sur mon programme. Nous sommes les premiers…petit sourire en coin en pensant à nos amis de la N°2 et la N°3 qui ahanent encore sur des pourcentages élevés là-haut dans les montagnes. Ils arrivent tous vers 17h30 / 17h45 très satisfaits de leur prestation mais un peu surpris des parcours que je leur avais concoctés.

    Hôtel de SAHUNE réquisitionné par le C.S.P., repas copieux et spécial cyclo, nuit au calme…ou presque pour certains ; petit déjeuner « le top ». Dehors, il pleut à verse. Ce sont les arrière-gardes des trombes d’eau perçues durant toute la nuit. Jean-Claude ABADIE tente de négocier un départ différé mais, fort heureusement ses propositions seront étouffées dans l’œuf puisqu’à 7h20, prêts pour notre départ, les humides nuées s’éloignent dans le ciel. Ouf ! Capes et K-ways à « refourguer » dans les sacs.
    BRANTES est à 60 kms au bout d’un parcours magnifique : collines du nord VENTOUX, col de VEAU et de St LEGER négociés dans le froid, vallée du TOULOURENC rivière impétueuse aux crues dévastatrices…durant la nuit, aux intempéries un peu exceptionnelles pour un 4 avril, le géant de PROVENCE s’est couvert d’une houppelande toute blanche dont les franges viennent caresser les abords de notre chemin. Moulinette obligatoire pour grimper les 1.5 kms jusqu’à BRANTES ; village d’opérette accroché au flanc de la colline…Allez-y, toute description me paraît impossible !

    Au contrôle d’arrivée nous trouvons Yvette PENDU, déléguée incontournable pour les TRACES, installée sous une grande tente dont le toit arbore encore quelques flocons et qui « baigne » dans cinq centimètres de boue glacée, conséquences des cataractes célestes de la nuit… Elle est gelée mais stoïque au poste devant ses listes, cahiers, tampons et autres médailles et, ce n’est pas la bise furtive et amicale faite par-dessus la table qui va la réchauffer : elle ne réchauffe que les cœurs…ce n’est déjà pas si mal !
    Plus haut (le village étant construit tout en étages) je trouve l’ami Bernard (LESCUDE) responsable, m’a-t-il semblé, d’un stand de l’organisation papale…Oh, pardon ! Mon esprit, ma langue ont « fourché » ; je voulais dire « pascale ». Pas étonnant, mon ami c’est le pape des Diagonales, puisque Président de cette prestigieuse amicale. Et, de plus il présente avec précision et ingéniosité, la rubrique « CYCLOTECHNIE » dans notre revue CYCLOTOURISME…Il tape du pied, il a froid. Alors, en lui faisant la bise, il m’a glissé à l’oreille (mais vous ne le répéterez surtout pas ! Promis ?) qu’il venait de trouver le sujet de sa prochaine rubrique : « Braséros transportables pour Cyclo-maso ! »

    Allez, portez-vous bien. L’an prochain, nous fêterons VELOCIO sous le soleil…Parole d’André !

    André BECCAT
    C.S.P. – Avril 2010
    LES EQUIPES DU C.S.P. en 2010
    N°19 (N°1 C.S.P.)
    N°20 (N°2 C.S.P.)
    N°21 (N°3 C.S.P.)
    Françoise BERNARD
    (cheftaine)
    Josette HOHL
    (cheftaine)
    Jean-Claude ABADIE
    (capitaine)
    André BECCAT Alain BERNARD Jean-Claude LAGACHE
    Charles BRILLET Michel DONJERKOVIC Julien LE CORRE
    Joël GRAZIDE Yves IACOPONI Patrice PAINEAU
    Gérard NICOLAS François MOULIN Patrice PAINEAU
    Bernard ROUSSEAU Guy POULENARD René SCORLETTI

    Retour à l'accueil





    Dernière révision de cette page: 13 Mai 2010 (21h47mm)