RECITS DE TRACEURS


CSP AIX EN PROVENCE (13)


TRACES VELOCIO 2009

La fête……….C’est la fête……


Oui, bien sûr : c’est la fête mais une fête quelque peu gâchée par la pluie en ce dimanche matin de Pâques 2009. Mais qu’importe, les méfaits trois heures durant de cette « douche matinale » sont déjà presque oubliés et nos souvenirs se focalisent à présent sur l’amitié, la convivialité et les itinéraires tracés et parcourus dans notre chère Provence. J’ajoute, pour ma part, le plaisir, la joie, la satisfaction d’avoir pu persuader, emmener, convaincre 18 de mes amis du C.S.P. à participer cette année grâce à ce brevet à PAQUES en PROVENCE dans le souvenir de notre guide spirituel à tous : Paul de Vivie, alias VELOCIO.

Samedi 11/04 : A 6h30 au local du club les 18 traceurs sont là malgré une météo erratique annoncée. J’ai « flippé » pendant toute la semaine à cause des incertitudes climatiques dont certaines prévoyaient des averses drues sur tout le pourtour méditerranéen. Ouf !! Soulagement et satisfaction pour ce rendez-vous matinal puisque certains m’avaient clairement précisé : « s’il pleut au départ, on ne part pas ! »… Corollaire : il ne pleut pas au départ, donc on part. Les capes et les k-ways sont tout de même fixés en bonne place sur les portes bagages….Pour la suite : on verra bien.

Nos objectifs, atteindre par 3 parcours différents notre étape du samedi soir fixée à MALAUCENE.

La première trace (168kms, 2000 et des poussières mètre de dénivelé) à rejoindre l’étape fut celle de FLORENCE cheftaine émérite qui se joue des cols et des pentes. Elle a su persuader son équipe pour mener un train soutenu et imposer des arrêts très courts dans le souci de devancer les gros nuages noirs et menaçants qui leur couraient après… Il est vrai que j’avais détendu leurs horaires dans le secret espoir de les rattraper et de « rentrer » ainsi tous ensemble à MALAUCENE. Ils étaient sur place à 15h30. Ah ! Quand même!

CHANTAL cheftaine efficace et prévoyante, soutenue par l’ami RENE son mari, dirigeait la trace comportant quatre nouveaux traceurs (200kms et 1700 m environ de dénivelé). Des amis qui, au demeurant, malgré leurs petits doutes passagers, cachaient bien leur jeu puisqu’ils attendaient gentiment et depuis un grand moment notre arrivée (la 3ème trace) à BUIS LES BARONNIES devant une boisson chaude et réconfortante afin d’effectuer les 25 derniers kilomètres de concert.

La troisième trace du C.S.P. sous la férule (sic, ce n’est pas vrai du tout) de JOSETTE cheftaine volontaire et à l’efficacité recherchée, s’égayait au départ vers les collines de GINASSERVIS (217kms et 1800 de dénivelé calculé sur la MICHELIN) …..Remontée facile le long de la DURANCE puis, col de la PIGIERES aboutissement de la longue vallée du JABRON sur 30kms. JOSETTE suivie de trois pourfendeurs de cols attaque dès le départ cette longue montée, l’ami PATRICE sacrifie son envolée et reste avec moi, pour que chacun comme l’affirme l’adage bien connu des cyclos « monte à sa main » ….non, « à son pied » puisque ce sont eux qui appuient sur les pédales…. Non, non « à sa main » puisque ce sont elles qui tirent sur le guidon !?… Enfin, bref ! j’ai beau « faire des pieds et des mains », me voilà bon dernier à présent. Mais, au fait, ne pédale-t-on pas aussi avec son cœur au propre comme au figuré ?

BUIS LES BARONNIES passée et le regroupement effectué avec la trace 2, nous arrivons vers 18h00 au terme de notre étape sans une goutte d’eau …..le top !

Dimanche 12/04 : 5h45, réveil. Ce matin, 68kms sans aucune difficulté à effectuer jusqu’au PONTET, les trois traces réunies : une formalité.

Dès l’ouverture des volets, il pleut…. Aïe, aïe pour la formalité ! Départ aux aurores vers 7h00 sous la pluie battante qui restera incessante durant tout notre trajet de 2h1/2 environ.

Très pénible et attention soutenue pour rouler groupé : sécurité oblige. A l’arrivée, affluence record sous les capes, les K-ways, les casques qui dégoulinent et les chaussures débordant d’eau. Ce n’est guère propice pour favoriser la convivialité. Quand on se remémore FREJUS il y a 2 ans… quel comparatif ! Mais les organisateurs ont su s’adapter et gérer.

Conclusion : « La trace 2009 est morte, vive la TRACE 2010 »

Elle se tiendra à SAULT au pied du VENTOUX, le géant de Provence apprécié de la gent cyclotouriste. Il faut souhaiter qu’elle se déroulera sous de meilleurs auspices climatiques et si vous me donnez nouvelle mission d’organisateur, je serai là pour vous servir….J’ai déjà commandé le soleil, à moins …qu’il ne pleuve à seaux ou à SAULT (c’est à vous de voir).

André BECCAT – CSP Avril 2009

PS : 1) La médaille souvenir remise par l’ACP est à présent rangée sur nos étagères et dans nos cœurs. Seule MARIE THERESE n’a pas eu de médaille ; elle ne pédale pas. Mais c’est une énorme coupe qu’elle a gagnée : la coupe de la gentillesse et de la serviabilité ; 19 sacs transportés dans sa voiture ! Le ferions nous !

2) un satisfecit tout particulier et très appuyé pour Yvette PENDU déléguée ACP à l’organisation des TRACES VELOCIO. Malgré l’affluence et la bousculade des cyclos mouillés, crottés et pressés, elle ne s’est pas impartie de son sourire.
Remerciements chaleureux et un grand BRAVO.

Les équipes du CSP :
FLORENCE - JEAN CLAUDE - CHARLES - HERVE - MICHEL - ALAIN
CHANTAL - RENE - YVES G. - FRANCIS - CLAUDE - JEAN NOEL
JOSETTE - PATRICE - YVES I. - MARTIAL - JOEL - ANDRE


Retour à l'accueil





Dernière révision de cette page: 10 Décembre 2009 (23h52mm)