RECITS DE TRACEURS


CSP AIX EN PROVENCE (13)


TRACES VELOCIO 2009


Cette année encore André n’a pas failli à la tradition pascale des traces Velocio.
Il a réussi à motiver une équipe supplémentaire au total 3 traces de 6 cyclos toujours avec ses 3 Cheftaines.
Composition des équipes :
Cheftaine : CHANTAL : Claude - Jean Noël – Yves – Francis – René
Cheftaine : FLORENCE : Hervé – Michel – Jean Claude – Charles – Alain
Cheftaine : JOSETTE : Martial - André – Patrice –Yves – Joël (les noms en italique sont les copains qu’André a motivés pour Pâques 2009)
André nous avait préparé 3 parcours passant par SAHUNE afin de retrouver comme chaque année son copain d’équipée de jadis : Gilbert. Lorsque début mars nous avons voulu réserver l’hôtel habituel était déjà complet.
André a dû revoir sa copie en fonction de l’hébergement, ce qui ne fut pas facile (gîtes et hôtels alentour étaient déjà réservés depuis 6 mois. Nous avons trouvé à Malaucène, ce fut le point de ralliement des 3 traces.

Toute la semaine la météo était très défavorable pour le samedi. André était très inquiet, il avait travaillé depuis 3 mois sur ces parcours, sur le ralliement des copains, lors des réunions mensuelles en faisant des exposés, nous proposant depuis janvier un programme d’entraînement le samedi. Il avait envisagé un parcours plus direct et plus court, cela lui était impensable d’annuler. Finalement le vendredi soir il était prévu pour samedi un temps couvert, vent sud est, soulagement pour tout le monde.

Samedi matin nous nous retrouvons tous au club pour un café commun puis chaque trace prendra son départ.

Nous sommes partis les derniers, vent défavorable jusqu'à Ginasservi, puis bien aidé jusqu’à Vinon où nous avons fait une pause café. Nous avons repris notre route jusqu’à Oraison (tampon) où un copain d’André est venu nous saluer. Nous sommes repartis direction Les Mée, temps très agréable pour rouler. A midi nous étions à Château Arnoux pour le casse croûte, après une délicieuse tarte aux fraises offerte par Patrice et un café, nous étions prêts pour reprendre la route qui nous emmenait dans la vallée du Jabron.
Nous longeons la rivière gonflée par les pluies et la fonte des neiges du versant Nord du Ventoux dont nous apercevons le sommet encore enneigé.

Arrêt à Noyers sur Jabron pour tamponner, direction Montfroc, joli village, puis ascension du col de la Pigière sans difficulté dans ce sens et belle descente sur Séderon où nous ferons une petite pause collation. A cet instant j’ai un message d’Alain (trace Florence) me signalant qu’il était arrivé à Malaucène, il était 15h. Nous avions fait 160kms, il nous restait une petite soixantaine, nous repartons direction Buis les Baronnies, nous retrouvons la trace de Chantal dans un café, nous partageons un petit moment, échangeons nos impressions, après quoi nous rejoignons Malaucène où nous arrivons à 17h30 et 217kms accueillis par la trace de Florence.

Après une soirée très agréable et une bonne nuit, nous étions prêts pour repartir, le temps de prendre le petit déjeuner. Nous espérions échapper à la pluie, mais elle nous a accompagné jusqu’au Pontet. Nous sommes arrivés trempés et frigorifiés, nous précipitant vers les boissons chaudes.

Je retrouvais Marie Thérèse qui depuis le départ transportait nos affaires, récupérait mon sac pour pouvoir enfiler cuissard et chaussettes secs ainsi qu’un pantalon de K-way avant de reprendre la route d’Aix. Encore merci Marie Thérèse.

Je me dirigeais ensuite en essayant de me frayer un passage à travers tous ces cyclistes mouillés, vers la table d’Yvette Pendu afin de procéder à l’homologation des traces. J’ai laissé le soin à André de récupérer les médailles, pour aller me changer et retrouver le groupe qui rentrait sur Aix en vélo.

Nous étions 8 à reprendre la route, (Michel, Martial, Patrice, Alain, Jean, Claude, Yves Joèl et moi-même) la pluie nous accompagnait toujours mais moins forte. Après une halte à Cheval Blanc, Michel et Martial préférant continuer, Patrice a pris la route de Pertuis, les autres Maillemort ; 3 kms plus loin, arrêt pour crevaison, c’était Joël, heureusement il ne pleuvait plus Après que Jean Claude eut examiné le pneu dans ces moindres recoins, nous voilà repartis, nous nous sommes séparés au carrefour de Puyricard, notre ami Joël a de nouveau crevé. Deux crevaisons pour le même cycliste sur 18 cyclos sur 2 jours dont un particulièrement arrosé.

JOSETTE

Retour à l'accueil





Dernière révision de cette page: 10 Décembre 2009 (23h18mm)